Aménager mon petit dressing


Bien plus qu’un simple effet de mode, posséder un dressing est un excellent moyen de garder ses vêtements et accessoires parfaitement rangés.

Si votre logis est à peine plus grand qu’un mouchoir de poche, peut être pensez-vous ne pas pouvoir vous permettre ce luxe ?
Détrompez-vous : avec un minimum de bon sens, de raison et de créativité, vous pourrez vous aussi aménager un dressing fonctionnel chez vous. Et il aura en plus l’avantage de réellement coller à vos besoins !

Commencez par un état des lieux

Demandez vous tout d’abord à quoi servira le dressing, c’est à dire, que souhaiterez-vous y mettre ? Des vêtements seulement ou des accessoires, des chaussures et du linge de maison également ? Parmi les vêtements, certains devront-ils être obligatoirement pendus (robes, manteaux…) ? Quelles sont vos habitudes ? Souhaiterez-vous vous changer directement dans le dressing ?…

Ces questions vous permettront de mieux cerner vos besoins ainsi que vos contraintes d’usage.

Ensuite, estimez le volume qui vous sera nécessaire

D’abord en comptabilisant la totalité de ce que vous possédez puis en séparant ce que vous plierez de ce que vous suspendrez.

Pour faire le tri, sachez que l’on suspend principalement les vêtements pour lesquels on souhaite éviter des plis (comme les chemises) ainsi que ceux dépassant 90 cm de longueur.
En général, trois hauteurs de penderie sont envisagées : 170 cm pour les vêtements très longs (manteaux, robes…), environ 130 cm pour les mi-longs (vestes trois-quarts, et environ 90 cm pour les plus courts (chemises, vestes de costumes…).

Les règles de calcul sont assez simples :

– sur un cintre, il faut compter 3 cm par chemise, 5 cm pour un pull ou une robe, 6 cm pour une veste et 8cm pour un manteau (le tout avec une profondeur de 50 cm)

– sur une étagère, une chemise pliée aura environ 3 cm d’épaisseur, un sweat-shirt de 5 à 10 cm, et un pull de 10 à 20 cm.

– concernant les sous-vêtements, collants et chaussettes : pour les stocker et surtout les retrouver, le tiroir est le plus pratique, avec un cloisonnement pour éviter d’obtenir un « tas » dans lequel il faudra fouiller.

En fonction de l’usage que vous comptez faire du dressing, d’autres contraintes de volume sont à garder en tête : si vous vous changerez dedans, il faudra rajouter un miroir en pied, si vous y repasserez du linge, il faudra compter sur le volume de rangement du matériel de repassage, mais également d’une place suffisante pour pouvoir déplier la table à repasser… Et ainsi de suite…

A l’issue de cette étape, vous devriez plus ou moins avoir estimé le volume nécessaire à l’aménagement de votre  dressing.

Puis, trouvez où installer ce dressing

Idéalement, compte tenu du volume défini précédemment, la localisation du dressing devrait s’imposer d’elle-même.
Or généralement, surtout dans le cadre d’un petit appartement, on s’aperçoit à ce stade qu’il faudrait souvent une pièce entière pour pouvoir y caser tout ce que l’on voudrait.

C’est à ce stade que la raison intervient afin de réduire tant que possible le nombre d’items à mettre dans le dressing.
Un « rangement par le vide » peut aider, particulièrement si vous tendez à garder très longtemps des vêtement que vous ne portez plus… (rassurez-vous, vous n’êtes pas seuls dans ce cas!) Pour vous aider à être rationnel, imposez-vous une règle stricte, par exemple : séparez-vous de tout ce que vous n’avez pas porté depuis 2 ans. De plus, en le donnant à des oeuvres caritatives, vous ferez une bonne action !

Ce tri étant fait, il s’agit désormais de faire preuve de créativité !

Observez désormais les particularités des pièces de votre logement : quelle pièce est la plus spacieuse? Des recoins restent-ils inutilisés, particulièrement dans la chambre à coucher…
En effet, si un bon emplacement le situerait près de la salle de bain et/ou la chambre, c’est souvent dans cette dernière que le dressing est aménagé. Là tout est envisageable : du pan entier de votre chambre consacré au dressing ou au mini-dressing dans un recoin, en passant par l’armoire-dressing faisant office de séparateur d’espace !

N’hésitez pas à utiliser des simulateurs 3D afin de tester vos idées, comme par exemple celui de Gautier (www.gautier.fr)

Enfin, vient le temps de l’aménagement

Si vous êtes bricoleurs, vous pouvez le construire vous-même, ou si vous préférez, des solutions toutes faites existent chez les principaux marchands de meubles (Ikea, Conforama…), ainsi que des offres sur mesure (Gautier, Célio ou Kazed par exemple).

Dans tous les cas, pensez à :

– privilégier les portes coulissantes, qui permettent de gagner de la place (des panneaux de tissus ou un rideau peuvent également faire l’affaire)

– utiliser toute la hauteur disponible, ainsi que les recoins et les angles

– abuser sans hésiter les aménagements intérieurs (tringles d’angles, compartiments à tiroirs, tringles rabaissables…) qui facilitent l’accès aux objets recherchés.

Besoin d’aide avec votre petit dressing?

Choisissez parmi nos formules d’aménagement et de déco pour petits espaces.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *